6 nouveaux livres que nous recommandons cette semaine

6 nouveaux livres que nous recommandons cette semaine

Cette semaine, nous vous recommandons des livres multinationaux : un roman historique qui se déroule sur une île suédoise, un récit de la Seconde Guerre mondiale sur des pilotes militaires américains empruntant une route périlleuse au-dessus de l'Himalaya, un roman sur l'afflux de migrants dans une petite ville sicilienne et le nouveau roman de Joseph O'Neill, « Godwin », sur un homme de Pittsburgh à la recherche d'une superstar du football présumée en Afrique de l'Ouest. Nous vous recommandons également les mémoires émouvantes et joyeuses de Carvell Wallace et le roman de Kimberly King Parsons sur le chagrin et le désir. Bonne lecture. Grégory Cowles

Ce roman de voyage autour du monde de l'auteur de « Netherland » raconte la quête d'un homme nommé Mark Wolfe pour retrouver un mystérieux prodige du football en Afrique de l'Ouest et la disparition de son lieu de travail à Pittsburgh. Mark partage les tâches narratives avec sa collègue Lakesha Williams, qui parle en premier dans « Godwin » et a également le dernier mot.

Soixante-douze migrants s'installent dans une petite ville sicilienne dans ce roman polyphonique, lauréat du plus prestigieux prix littéraire de France en 2021 et ici traduit en anglais par Alison Anderson. Sarr ne se contente pas de suivre les nouveaux arrivants, mais s'intéresse également à la vie intérieure des villageois, dont les réactions varient considérablement.


Après la perte d'une route terrestre traversant la Birmanie en 1942, les forces alliées ont dû transporter du ravitaillement au-dessus d'une partie dangereuse de l'Himalaya pour soutenir le gouvernement nationaliste chinois dans sa guerre contre le Japon. Le récit saisissant d'Alexandre de cet exploit aérien n'a d'égal que sa représentation exquise de la peur des pilotes.


Sous le choc de la mort soudaine de sa sœur, une jeune épouse et mère texane laisse son esprit vagabonder vers le passé rebelle commun des frères et sœurs – et son propre catalogue actuel de désirs pansexuels – dans le premier roman spirituel et profane de Parsons, une suite tendre, exubérante et souvent profondément émouvante de son recueil de nouvelles acclamé de 2019, « Black Light ».


Wallace, un journaliste et essayiste doué qui a commencé à écrire à la quarantaine, explore ce que signifie être un homme noir, partenaire et parent dans le monde. Alors qu'il ne se lasse pas des tribulations de son enfance instable – une mère célibataire en difficulté, une sans-abri intermittente et des problèmes de santé mentale – les réflexions ici sont traversées par une vulnérabilité rare et émouvante et un sentiment de joie persistant.


Ce premier roman envoûtant explore les effets sinistres d'un héritage de chasses aux sorcières vieilles de plusieurs siècles sur une île isolée de Suède. Au centre se trouvent deux sœurs descendantes de l'une des rares femmes à avoir été épargnées. Livrées à elles-mêmes, Ulrika et Bea reconstituent leur héritage et, au fil du temps, attisent la paranoïa de leur père pasteur

A lire également